Arnaud Canizarès expose actuellement à l’Anacrouse, sur les hauteurs du centre historique de Montpellier.

Plus de 200 œuvres investissent les six hautes pièces du lieu. Cette première exposition personnelle est l’occasion pour Arnaud Canizarès de faire une rétrospective de ses 15 dernières années de production, elle offre différentes sensibilités au public.

N’oubliez pas de passer nous voir le week-end si vous êtes dans les parages !

161216_arnaudcanizares_actualites

SOUL, Arnaud Canizarès – 18 novembre 2016 / 12 février 2017

Artiste prolifique, Arnaud Canizarès livre une œuvre protéiforme (peintures, dessins, photos, vidéos, installations, performances), travaillant sur la représentation en tant que trace, signe. Attentif aux relations humaines, il questionne le rapport à l’autre, aux stéréotypes.

Soul est l’occasion de découvrir une multitude de petits formats comme des toiles monumentales, des murs de portraits, de sublimes nus, mais aussi des foules, des paysages… Autant d’âmes aux couleurs vives, ou pastel. Du noir, aussi, pour trancher avec le blanc. Une œuvre foisonnante qui interpelle.

Les maîtres

Inspiré par Egon Schiele, il sait faire émaner la force expressive et froide de ses compositions. Amateur des aquarelles d’Auguste Rodin, il parvient à saisir le mouvement par un tracé épuré. Touché par Gerhard Richter, Arnaud Canizarès se laisse aussi volontiers aller à un certain degré d’abstraction dans des ensembles colorés et dynamiques, laissant place au hasard et à ses secrets.

Au-delà des frontières

Mais cette exposition permet d’apprécier surtout un style très personnel caractérisé par le dépouillement de la forme, la sobriété du contenu, l’utilisation d’arrière plans sans ornement, sur lequel les sujets se détachent. De cette subtile frontière qui sépare la figuration de l’abstraction, des corps et des visages surgissent, des tâches deviennent des personnages à part entière. Arnaud Canizarès observe l’homme en figure minuscule, représente la femme en éveil majuscule. Voilà autant d’âmes représentées, dépeintes, percées dans leur réalité.

Avec aisance, Arnaud Canizarès passe d’un médium à l’autre maniant tout à tour l’irrationnel, l’intime, le politique. Préoccupé par les changements sociétaux, il exprime aussi sa prise de conscience en faveur de l’émergence d’un monde nouveau au travers son projet de centre mondial d’éducation citoyenne AWA dont il est le fondateur. (www.awa.education)

Avec une grande maîtrise, il saisit ces instants d’incertitude qui guident nos choix (conscients ou inconscients), ouvrant ainsi l ‘espace des possibles. Il révèle avec beaucoup de poésie ces espaces temporels évanouis dans le cours de notre quotidien fuyant.

Audace

Sa démarche quasi instinctive ne transparaît pas uniquement dans ses œuvres érotiques. Visages esquissés, contours flous… L’expression est renforcée par l’aspect parfois inachevé de ses créations. Quelques traits suffisent à l’intensité d’un regard. La rapidité du geste et la prise de risque qu’elle implique est, en effet, une des caractéristiques de son travail.

Pour Soul, il a réalisé in situ, des toiles sur mesure, invitant le hasard, comme il se plaît tant à le faire, créant l’imprévu pour s’y plier avec délice, s’engageant corps et âme dans l’acte créatif. De là émane aussi la puissance de son œuvre. Une œuvre qui ouvre grandes les portes de l’imaginaire.

Sarah Meneghello
Journaliste et responsable du Prix Icart – Artistik Rezo